Une sélection de biens Espaces Atypiques

Loft

Loft
Appartement loft avec studio, piscine, cour et jardin
Agence Seine-et-Marne
SERRIS 77700 258 M2 1 390 000 €
Loft écologique et sa spacieuse terrasse avec piscine
Agence Nantes
Ancienne ferronnerie réhabilitée en loft avec terrasse
Agence Bordeaux
Maison esprit Loft
Agence Lille
LAMBERSART 59130 287 M2 890 000 €
Loft de charme avec balcon
Agence Seine-Saint-Denis
LE PRE SAINT GERVAIS 93310 215 M2 1 525 000 €
Hangar avec possibilité de Loft d'exception au coeur d'Abbeville
Agence Picardie
Nos biens ‘Loft’
Une sélection de biens Espaces Atypiques

Trouver son loft avec Espaces Atypiques

Exit les petites pièces en enfilade, bonjour les grands espaces. Popularisé outre-Atlantique, le loft réinvente les codes de l’architecture d’intérieur.

Investir un loft

New-York, 1970. Désertés par des citadins en quête d’une meilleure qualité de vie, certains quartiers du centre-ville de Manhattan se dépeuplent au profit des villes périphériques. Rapidement, des locaux commerciaux ou des biens industriels délabrés sont réhabilités en habitations. Des logements occupés à moindre coût par des artistes avides de grands volumes. En France, c’est dans les années 1980 que ces logements atypiques pointent le bout de leur nez. Notamment dans des régions
au passif ouvrier comme l’Île de France ou les Hauts de France, mais aussi dans Paris où l’on déniche d’anciens ateliers d’artistes au creux d’impasses boisées.

Ces habitations séduisent majoritairement des professions libérales et artistiques, celles qui apprécient la sensation d’espace et le décloisonnement des pièces de vie.En insufflant un nouvel élan à des quartiers délaissés, de New York à Barcelone, les lofts participent à la gentrification de secteurs entiers et au renouveau d’une vie de quartier. D’abord populaire, le loft devient un habitat d’exception, fer de lance des biens atypiques. Ils représentent 33 % (à actualiser) des logements vendus par Espaces Atypiques.

Aujourd’hui, les acheteurs sont en grande majorité (54%) des professions
intellectuelles supérieures et des cadres.

Penser « décloisonné »

D’abord nichés dans des usines désaffectées, des anciennes filatures comme des scieries abandonnées, les lofts s’émancipent petit à petit de l’esthétique industrielle pour se réinventer dans un esprit plus design, voire luxe. Les biens commerciaux ne sont plus les seuls écrins possibles. Inspirés par l’esprit atelier d’artiste, les acquéreurs n’hésitent plus à faire tomber des murs et à connecter des surfaces, même dans des espaces qui ne s’y prêteraient pas à première vue.

Au cœur de cette révolution architecturale, l’envie d’exploiter les caractéristiques du loft : une hauteur de plafond unique, des poutrelles en acier qui structurent la pièce, de larges fenêtres qui laissent entrer la lumière, des volumes monumentaux… À l’inverse des appartements Haussmanniens qui se déplient en petites pièces et s’articulent autour de couloirs, les lofts repensent l’art de vivre ensemble grâce à des
surfaces élevées : 141 m2, en moyenne, soit 50 m2 de plus que le logement moyen en France.

Décloisonner les espaces crée une nouvelle circulation, une toute autre manière d’investir les lieux. C’est également une aventure immobilière unique : trouver un bien à transformer complètement, réinventer l’histoire des lieux (des anciennes fermes, des garages inusités), réaliser dans le moindre détail ses rêves les plus fous.

La newsletter

Évadez-vous dans des lieux insolites et magiques en vous abonnant à la newsletter d’Espaces Atypiques.

  • Hidden
  • Hidden
  • Hidden
  • Hidden
  • Laissez ce champ vide pour valider le formulaire
La newsletter