Une sélection de biens Espaces Atypiques

Maison années 50

Maison années 50
Maison Capbretonnaise avec piscine
Agence Landes
CAPBRETON 40130 135 M2 950 000 €
Maison des années 50 rénovée avec jardin
Agence Val-de-Marne
THIAIS 94320 104.7 M2 579 000 €
Bastide dans la verdure
Agence Toulon – Hyères
LA GARDE 83130 175 M2 988 000 €
Maison rénovée avec terrasse, jardin et terrasse suspendue
Sous offre
Agence Hauts-de-Seine
Maison de ville 50's et son jardin
Agence Chartres
LUISANT 28600 100 M2 319 000 €
Agence Essonne
ORSAY 91400 130 M2 585 000 €
Nos biens ‘Maison années 50’
Une sélection de biens Espaces Atypiques

Investir dans une maison des années 1950

Des pièces de vie à l’étage, un garage au rez-de-chaussée, des fenêtres plus larges, des façades massives… Les années 1950 et les nouveaux modes de vie transforment notre manière de construire.

De Royan à Marseille

Si le style fifties vous tape dans l’œil, direction la côte Atlantique. Cité balnéaire située à l’embouchure de l’estuaire de la Gironde, la ville de Royan est assurément la métropole française la plus marquée par l’architecture des années 50. Détruite par les bombardements, la ville est déclarée « laboratoire de recherche sur l’urbanisme », son projet de reconstruction s’articule alors sur deux axes majeurs perpendiculaires : le front de mer le long de la plage et le boulevard Briand, artère commerciale de Royan. L’église Notre-Dame réalisée par le duo Guillaume Gillet et Bernard Lafaille bouleverse le paysage. Avec ses grands piliers en voile de béton en forme de V, sa nef aux allures de vaisseau et son béton brut, elle bouleverse les notions esthétiques.

Avec les années 1950 et les innovations qui l’émaillent, les architectes bénéficient de nouvelles techniques : claustras de brique ou de béton, brise-soleil, pavés de verre, occultai… À Marseille, c’est une bâtisse en forme de barre sur pilotis qui voit le jour. Une « Unité d’habitation » unique en son genre. La Cité radieuse du Corbusier construite entre 1947 et 1952 ne marque pas seulement une avancée architecturale avec design brutaliste mais entend modifier nos modes de vie.

L’avènement du béton

Contrairement à la maison des années 30, élancée et construite sur plusieurs niveaux, la maison années 50 est plus terrienne avec une base carrée ou rectangulaire. Le béton et du parpaing enduit ont remplacé les briques rouges et des toitures à 2 ou 4 pans coiffent l’ensemble.

Mais le plus gros changement, lié évidemment aux transformations sociétales, c’est le retour à l’automobile (jusqu’ici l’essence était rationnée). Il faut désormais un garage pour garer sa Citroën 2CV ou sa Peugeot 203, un garage situé la plupart du temps au niveau bas de la maison, collé à l’atelier de bricolage. Conséquence directe de ce changement ? Les pièces de vie se hissent à l’étage et le balcon fait une entrée remarquée, délimité par des garde-corps en acier. Autre point important, les ouvertures s’élargisse offrant des fenêtres souvent moins étroites, avec de grands vitrages. Moins de cachet – adieu la pierre naturelle bonjour le béton –mais plus de luminosité !

Dans les cas de rénovations, c’est souvent l’électricité, la toiture et la redistribution des pièces qui sont les premiers ciblés. Quelques cloisons en moins et vous pourrez transformer la chambre en suite parentale ou créer une cuisine américaine.

La newsletter

Évadez-vous dans des lieux insolites et magiques en vous abonnant à la newsletter d’Espaces Atypiques.

  • Hidden
  • Hidden
  • Hidden
  • Hidden
  • Laissez ce champ vide pour valider le formulaire
La newsletter