Espaces Atypiques était au Rallye Aïcha des Gazelles 2023

Espaces Atypiques était au Rallye Aïcha des Gazelles 2023

24.03.2023 Nos Actus

Entreprise engagée pour la parité, la mixité et l’inclusion, il paraissait tout naturel qu’Espaces Atypiques participe au Rallye des Gazelles, en invitant deux de ses directrices à représenter le groupe. C’est ainsi qu’Alexandra Hyron, Directrice Générale, et Clarisse Morin, Directrice d’Agence de la région Savoie et du Pays de Gex, ont embarqué pour cette folle aventure. Au programme : des sensations fortes, une expérience inoubliable, mais également un soutien aux associations « Cœur de Gazelles » et plus particulièrement « Toutes à l’école » favorisant la scolarisation de jeunes filles au Cambodge. Retour sur un périple haut en couleur.

Préparatifs de la course et immersion dans l’ambiance pour les gazelles atypiques

Comme pour toute compétition, Clarisse et Alexandra ont eu le droit à une préparation en amont. Dès le mois de février, elles se préparent consciencieusement en pratiquant un stage de pilotage, sur un terrain de près de 30 hectares, proche du décor sur lequel elles évolueront en réel. Accompagnées d’un professionnel, elles apprennent à évoluer sur des chemins sinueux, sableux, à travers l’eau ou sur la roche. Elles allient également la pratique à la technique, en apprenant à se repérer à l’aide de cartes et de boussoles, précieux atouts lorsqu’elles seront dans le désert marocain. En plus d’avoir fait évoluer leurs compétences en la matière, elles déclarent « avoir particulièrement aimé ces deux jours, pendant lesquels nous avons encore plus appris sur notre complémentarité, un bon signe pour ce rallye qui nous attend ».

Trêve de bavardage, le jeudi 2 mars, la team #185 prend la route pour rejoindre Erfoud. Après un long périple, pendant lequel les gazelles atypiques se rendent à Nice, puis embarquent sur le bateau à Sète, pour rallier Tanger, l’ambiance est studieuse. Elles arrivent finalement le 7 mars à Erfoud, la veille du lancement officiel de la compétition. La tension monte de jour en jour, surtout que Clarisse et Alexandra partent avec l’objectif et la fierté de représenter les 500 collaborateurs du groupe Espaces Atypiques. Avec près de la moitié de collaboratrices, elles veulent rendre un hommage particulier aux femmes de l’entreprise.

Retour en vidéo sur cette 32ème édition du Rallye des Gazelles

Top départ : les directrices atypiques prennent la route du 9 au 16 mars à travers le désert marocain

Tel un joli clin d’œil aux valeurs qu’elles souhaitent véhiculer, le 8 mars, journée internationale des droits de la femme, signe la préparation finale avant le grand jour. Boussoles, cartes, compas, équipements techniques, tout est (re)vérifié avant le départ, le 9 mars au matin. C’est avec une pointe d’appréhension qu’Alexandra et Clarisse se lancent à l’assaut du désert et connaissent leurs premiers déboires. Après être restées embourbées pendant près de deux heures dans le sable, elles arrivent finalement à bon port, à 23h, pile le temps de recharger les batteries, avant de repartir sur les routes sableuses. Les deux jours suivants seront plus « cools », puisqu’elles valident plusieurs balises, et arriveront sans encombre jusqu’à leur point de chute, avant d’entamer la redoutable étape du premier marathon…

Clarisse et Alexandra concluent par ailleurs cette première partie de l’aventure en soulignant « qu’aider et redonner confiance à des gazelles, c’est un sentiment unique, on est là toute ensemble, on s’entraide ».

 

Cœur de Gazelles & Toutes à l’école : des associations raisonnant avec les valeurs du groupe Espaces Atypiques

Si l’enseigne a souhaité participer aux Rallyes des Gazelles, c’est avant tout parce qu’elle se sent en accord avec les valeurs transmises par cet événement sportif. Suite à la création de la course, en 1990, par Dominique Serra, l’association « le Cœur des Gazelle » voit le jour en 2001. Son objectif ? Améliorer les conditions de vies des populations les plus précaires. Les dons servent par ailleurs à financer les missions suivantes :

· La scolarisation en construisant des écoles au Maroc

· La réinsertion professionnelle grâce à des cours d’alphabétisation

· Le développement durable en recyclant des produits plastiques ou en construisant des puits pour avoir accès à l’eau

· Le médical avec la Caravane Médicale permettant un accès aux soins dans les régions les plus reculées du Maroc

En plus de cette association, chaque équipage a la possibilité de soutenir une association caritative supplémentaire, parmi lesquelles Les Clowns de L’espoir, Endofrance ou encore Gynécologie Sans Frontières. Espaces Atypiques a choisi de mettre en lumière l’association « Toutes à l’école ».

Touché par la situation précaire des petites filles cambodgiennes, le groupe a souhaité leur apporter leur soutien. Elles sont plus de la moitié à ne pas être scolarisées au Cambodge, et à travers le monde. Créée par Tina Kieffer, en 2005, cette association permet à ces petites filles d’accéder à l’éducation et aux études supérieures, afin de trouver un emploi par la suite. Particulièrement frappé par le génocide des Khmers rouges, ayant entraîné la perte de plus de 90 % des intellectuels du territoire, le Cambodge est encore dans une longue phase de reconstruction de son pays et de sa population.

Dans les familles les plus pauvres, seuls les garçons peuvent espérer avoir accès à l’éducation, les filles étant directement cantonnées aux tâches domestiques et ménagères. Dans le monde, près de 2/3 des analphabètes sont des femmes, de quoi donner envie de faire bouger les lignes.

 

Dernières étapes pour les gazelles atypiques avant la ligne d’arrivée

Retour sur les routes du désert Marocain. Clarisse et Alexandra s’apprêtent à affronter la très sérieuse étape du premier marathon. Au programme ? 375 km réalisés en autonomie totale, une nuit à la belle étoile, sans assistance mécanique, ni ravitaillement de carburant. Un véritable challenge pour les deux directrices, accompagnées de leur beau 4×4 floqué aux couleurs d’Espaces Atypiques. Le paysage est aride, les routes sinueuses, parsemées de rochers ça et là, pourtant les gazelles franchissent avec succès les différents obstacles et valident une douzaine de balises !

Arrivées à l’étape n°5, la fatigue commence à se faire sentir, mais Alexandra et Clarisse ne ménagent pas leurs efforts pour autant. Elles récoltent quelques balises sur cette journée du 13 mars, avant de rejoindre le bivouac d’Ouled Driss. Bientôt le parc naturel d’Iriqui se dresse devant elles, offrant un nouveau décor totalement lunaire, avec au loin quelques chameaux broutant le peu de végétation existante.

Plus que deux jours et un dernier marathon, avant de boucler le Rallye des Gazelles ! Comme pour le premier, une nuit en bivouac est de mise, et aucune intervention technique et ravitaillement ne sont prévus (sauf cas exceptionnel). À présent devenues expertes, Alexandra et Clarisse traversent haut la main cette 6e et dernière étape, et se rendent jusqu’à Foum-Zguid, la ligne d’arrivée de cette incroyable aventure !

Fières d’avoir accompli ce challenge de 2 500 km, les gazelles atypiques concluent cette superbe expérience avec ces quelques mots « c’est beaucoup plus difficile que ce que l’on imaginait, pourtant on ne s’est pas disputées, on n’a pas pleuré, même si nous sommes différentes, nous avons réussi à être complémentaires et nous reviendrons avec plaisir participer au Rallye des Gazelles ! ».

Clarisse et Alexandra ont terminé avec la très belle position de 108e sur 188. Un résultat plus qu’honorable pour une toute première participation !

 

Entreprise inclusive : les valeurs véhiculées par Espaces Atypiques

Avec plus de 70 agences partout en France, 500 collaborateurs, comprenant 53 % de femmes et 47 % d’hommes, l’entreprise Espaces Atypiques se veut être inclusive. De nombreuses femmes du groupe se trouvent d’ailleurs à la tête de postes à haute responsabilité, notamment en tant que directrices d’agence. Alexandra Hyron, directrice générale, a elle-même commencé sa carrière en tant que conseillère immobilier freelance à la création d’Espaces Atypique, puis gravi les échelons et accédé à ce poste important. D’autres employées ont également démarré comme conseillères, ont atteint le statut de directrice d’agence, et de directrice régionale, en quelques années seulement.

L’un des slogans préférés de l’entreprise ? « Avec un peu de chance, vous ne correspondrez pas tout à fait à la fiche de poste. », c’est ainsi que plusieurs employés ont le profil d’ancien sportif de haut niveau, d’ex-salarié de l’hôtellerie ou issus directement du monde de l’art. Espaces Atypiques laisse sa chance à tous les profils, tant que les mêmes valeurs et les mêmes passions sont partagées au sein des équipes. Partant du constat simple que « les collaborateurs sont les meilleurs ambassadeurs d’une entreprise » , Espaces Atypiques a fait le choix de mettre ses salariés au premier plan. Bien-être au travail, formations certifiantes sur l’immobilier, l’art et l’architecture ou encore la mobilité interne et géographique sont les avantages proposés par l’entreprise.

Et pour en savoir encore plus sur le groupe, rendez-vous sur la page dédiée.

La newsletter

Évadez-vous dans des lieux insolites et magiques en vous abonnant à la newsletter d’Espaces Atypiques.

La newsletter